A propos de CAHUATE MILK

Artiste Photographe

 

Né en 1984 en France, Cahuate Milk est un photographe plasticien abordant l’humain dans son questionnement, sa singularité et sa complexité.

Mêlant sobre réalité et onirisme personnel, son travail se veut épuré et accessible, à la recherche d’une empathie photographique qui aborde des thèmes comme le sentiment corporel, l’intuition, la nostalgie collective, l’hypersensibilité et l’hyperempathie...

Vivant à Montpellier, il a été présents sur des événements comme Les Boutographies, les Rencontres d’Arles, le Salon de la Photo de Paris (lauréat 2014 et 2016 compétence photo), le Salon Photo de Riedisheim, la MAP... Ce jeune photographe de 32 ans se fraye un chemin à travers une photographie contemporaine signée et en perpétuelle mutation.

 

Oeuvres issues de la série «Occulte»

 

Cette approche du masque et du masqué est une réflexion autour des thèmes du «masque social» et de la conscientisation du «soi». Mêlant rencontre, photographie, et introspection, Occulte illustre l’expression de l’être à travers sa dissimulation.

 

« J’ai voulu travailler autour du masque car je trouvais fascinant de voir toutes les informations que pouvait transmettre les différents masques sociaux que l’on arbore au quotidien.

 

Dans un premier temps, j’ai approché le sujet à travers un travail de plasticien en construisant des masques, en les mettant en scène, tout en abordant le sujet avec mes proches ou les personnes que je rencontrais. Le but était pour moi de construire et d’amener ma représentation du masque, me forger une opinion sur ce que pouvait être la multitude des masques liés à nos modes de vies, quels étaient leurs forces et leurs failles.

Au bout d’un an et demi d’essai et de réflexion, j’ai voulu me pencher sur les écrits ou témoignages de personnes ayant approfondi le sujet du masque à travers des notions culturelles ou sociales que je n’avais pas. J’ai pu comparer mes analyses et mon ressenti à ceux d’autres personnes ayant écrit sur le masque et le masqué.

 

Occulte qui est la partie photographique du projet n’est pas une  fin en soi : elle n’est que le premier chapitre de cette volonté d’explorer l’existence du « soi » au sein d’un environnement. »

 

Cahuate Milk